Cultes de Rados

  • Liens sponsorisés



11-06-2019 à 09:35:42

Concept de Benoît Boeuf et colorisation de Sébastien Lamirand

Ces étrangers ne cessent de me surprendre. Alors qu'ils avaient posé leurs armes pour construire une palissade derrière laquelle se retrancher, un conflit a éclaté. Le ton est monté et bien que certains ont essayé d'intervenir en discutant avec les deux protagonistes, aucun point d'accord n'a été trouvé. Les bâtisseurs d'un temps ont repris armes et boucliers alors qu'un cercle se formait autour d'eux. Ils se sont battus jusqu'à ce que l'un des guerriers gise à terre, sans aucun espoir de se relever. Le froid qui animait les autres pendant ce combat brutal et leur capacité à se remettre au travail dès le cadavre évacué m'a vraiment fait froid dans le dos…
18-06-2019 à 09:07:54

Concept de Benoît Boeuf, Colorisation de Sébastien Lamirand

Le plan était pourtant parfait. Nous avions identifié les moins combattifs d'entre eux, mais qui représentaient un objectif certain en faisant la plupart des menus travaux, et transportant avec eux le feu si cher au cœur de ces étrangers. Alors qu'ils s'étaient éloignés de leur camp pour récolter des matières premières, nous avons fondu sur eux. Quelle ne fut pas notre surprise quand nous avons vu leurs flammes tournoyer au bout de leurs chaines et s'abattre sur nos frères. Certains commencèrent à brûler et c'est avec une forte odeur de cochon grillé et un profond sentiment de honte que nous avons battu en retraite...
25-06-2019 à 09:05:23

Concept de Benoît Boeuf, colorisation de Sébastien Lamirand

Je ne saurai dire si j'étais ébahi ou terrorisé par elles. Leurs danses faisaient écho aux nôtres et pourtant elles n'avaient rien de semblable... Nulle demande de pluie ou d'aucune autre faveur de la nature. Seule semblait être appelée la mort alors que ces guerrières tourbillonnaient et répandaient le sang de mes frères qui se mêlait à leur propre sang. Comme enhardies par cet épais liquide rouge, elles semblaient se repaître de nos fatigues et notre douleur. Même à présent, alors que ma vie s'écoule par les nombreuses entailles qu'elles ont apposées sur mon corps, je ne peux m'empêcher de chercher ce qui peut bien les relier à nous.
  • Liens sponsorisés